Embaucher en alternance en phase de croissance : avantages & inconvénients

Embaucher en alternance en phase de croissance : avantages & inconvénients

Bonne nouvelle, votre société évolue et vous devez embaucher ! Comme tous les dirigeants, vous allez donc commencer par vous poser la fameuse question : quel profil recruter ? Parmi les possibilités, vous pouvez prendre quelqu’un en alternance. Pesons le pour et le contre.

L’alternance permet à une personne de suivre son cursus, de passer son diplôme et en même temps de se former une partie du temps en entreprise afin de développer des compétences pratiques. En embauchant un alternant vous contribuerez donc à son insertion dans la vie professionnelle tout en bénéficiant d’une ressource à temps partiel. Attention tout de même, le dispositif représente pour votre entreprise un réel engagement.

Il existe plusieurs sortes de contrats en alternance où la personne jongle entre l’école et l’entreprise. Les deux principaux types de contrat en alternance sont :

– Le contrat d’apprentissage : Il est le plus employé chez les étudiants de 15 à 25 ans, sa durée est comprise entre 1 et 3 ans.

– Le contrat de professionnalisation : Il vous engage au financement de la formation professionnelle de l’étudiant, sa durée est comprise de 6 à 24 mois. Il concerne des étudiants entre 15 et 25 ans, mais peut également des demandeurs d’emplois de plus de 26 ans.


LES AVANTAGES :

  • Un alternant est facile à former

Les apprentis sont souvent jeunes et ne possèdent généralement que peu d’expérience dans le monde du travail. Ainsi, vous n’aurez pas de mal à former votre alternant puisqu’il n’aura pas encore de mauvaises habitudes (ou alors très peu). Vous pourrez donc lui donner les méthodes et les outils que vous souhaitez.

  • L’alternant peut grandir avec votre société

Si vous êtes une jeune pousse ou que vous lancez de nouveaux produits et services, vous apprécierez sans doute de vous appuyer sur des ressources jeunes, ouvertes sur le monde et encore cadrées par leur formation initiale. Le suivi par les écoles peut apporter à votre entreprise un regard neuf et structuré et l’apprenti pourra monter en compétence à mesure des besoins de votre entreprise.

  • Des coûts modérés pour l’entreprise

Le salaire d’un alternant dépend de son âge et de son niveau de formation. Le minimum est de 25% du SMIC pour un contrat d’apprentissage et de 55% pour un contrat de professionnalisation, les maxima étant respectivement à 78% et 85% du SMIC. Grâce aux contrats en alternance, vous pourrez aussi bénéficier d’aide et d’exonération de charges.

  • L’alternant pourra ensuite devenir salarié de votre société

A la fin de ses études la personne en alternance sera formée et prête à travailler pour votre entreprise, vous la connaîtrez et aurez confiance en elle. Cela vous évitera de devoir relancer un recrutement !


LES INCONVENIENTS :

  • Vous serez peut-être sa première expérience professionnelle

Respect des horaires et de la qualité des productions, orthographe… Il est possible que vous ayez à apprendre à votre alternant les règles de fonctionnement d’une entreprise et les responsabilités qui s’appliquent à tous les salariés. Cela vous laissera parfois le sentiment de « faire la police » alors que ce n’est pas votre vocation. Patience, si vous fixez bien le cadre dès le début et que vous recadrer rapidement le moindre écart, il y a toutes les raisons pour que l’apprenti respecte les règles du jeu.

  • Vous aurez à gérer un collaborateur débutant

Le jeune apprenti a souvent peu d’expérience, ce qui peut parfois être un avantage mais aussi un inconvénient lorsque vous avez besoin de quelqu’un de polyvalent. Vous ne pourrez pas demander à votre apprenti de tout savoir dès le départ. L’apprentissage demande du temps avant d’acquérir toutes les compétences.

  • L’alternant aura besoin d’une formation permanente

Le contrat en alternance permet à l’apprenti d’apprendre le côté pratique de son métier pendant le temps où il est en entreprise, vous aurez donc l’obligation de lui attribuer un tuteur qui l’accompagnera tout au long de sa formation. Cela nécessite de mobiliser un de vos salariés pour qu’il accompagne et forme la jeune recrue.

  • L’alternant aura un nombre d’heures limitées

Dans chaque contrat en alternance, c’est l’école qui fixe le rythme, pas l’entreprise !

Un jeune en alternance n’est donc pas présent dans l’entreprise 7 jours sur 7. Il est primordial qu’il apprenne à gérer son temps, et que vous ne soyez pas dépendant de lui sur certains projets. Quand il est à l’école, il n’est pas disponible pour avancer sur un dossier ou répondre à des clients. Il doit donc bien répartir ses tâches et optimiser son temps de travail.

Si votre entreprise se développe, le contrat en alternance vous permet de recruter une personne jeune et dynamique adaptée aux besoins de votre société. Etant donné que les alternant restent assez longtemps dans la société, ils peuvent se sentir vraiment partie prenante de votre succès et s’investir pleinement pour vous. Ainsi, pour développer une cohésion d’équipe, n’oubliez pas, même si l’alternant ne bénéficie pas toujours d’un statut de salarié, de le considérer comme tel !

Recruter c’est toujours une bonne nouvelle! Alors optez-vous pour l’alternance ?

Et si vous voulez aller plus loin sur ce sujet avec La tête hors du guidon, c’est ici que ça se passe.

Tags: